Commentaires sur SEGOLENE A BESANCON

    Au loup

    J’habite une belle montagne où paissent, dans le tintement des sonnailles, d’élégantes tarines, productrices de Beaufort, et de braves brebis à la tome savoureuse.
    Courent aussi quelques loups.
    Certains, soucieux de la biodiversité et possibles descendants de Romulus et Remus, s’en réjouissent.
    D’autres redécouvrent les histoires du Petit Chaperon Rouge et de la chèvre de Monsieur Seguin.
    Car ils ont bons dos les loups.
    Mais c’est vrai que les anciens, dans leur grande sagesse, savaient y faire pour avertir la jeunesse du danger des pédophiles et autres désaxés sexuels de tout poil.
    Mais ils prévenaient également les adultes. A leur manière, et comme Jean de la Fontaine, il tentaient aussi de mettre en garde leurs concitoyens de la fourberie de certains, avides de Pouvoir.
    Ainsi l’histoire de ce loup :
    Il était une fois un loup dont l’intelligence n’avait d’égale que la rapacité et qui mettait tout en œuvre pour se faire ouvrir la porte d’une bergerie.
    Ainsi, sachant que lorsqu’il s’emportait, ce qui lui arrivait souvent, sa voix prenait de désagréables accents adolphiens, il avala quantité pots de miel censés en adoucir le timbre et le rendre envoûtant. Puis il s’enfarina la gueule, et se blanchit la patte avant de se présenter à la porte du lieu convoité.
    - ô mes tendres et bien-aimées brebis, ouvrez-moi votre porte, je vous prie, car vous courrez grave danger : Au sein de votre troupeau et profitant de l’opacité des lieux se cachent des moutons noirs tout prêts à incendier tous les biens du terroir. Moi, et moi seul, saurai vous en débarrasser. Mais ça n’est pas tout, d’autres risques vous guettent : des brebis galeuses se sont glissées parmi vous. Il me les faut contrôler et les éliminer. Car un chef se doit d’être ferme, déterminé, inflexible.
    Qui, autre que moi peut assumer cette difficile mission ?
    Ce n’est certes pas, vous le savez très bien, cette grande chèvre, jouant les Folles Bergères, juste capable de vous proposer comme piste d’avenir de suivre un chapelet de crottes de biques. Non, c’est affaire de mâle, d’un vrai, et je suis celui-là.
    Oui, les dieux, toutes religions confondues, m’ont choisi pour être votre guide. Je serai votre Berger et Saigneur, et en vérité, je vous le dis, rien ne saurait manquer où je vous conduis.
    Alors, unissez vos voix pour exiger que me soit large ouverte la porte de votre bergerie, et qu’avec moi entre l’air des sommets, chargé du capiteux parfum des vastes pâturages. »

    Il ne manque certes pas de souffle, l’animal.

    Posté par Nocher, 11 avril 2007 à 23:54 | | Répondre
  • C'était un meeting très réussi, dans une ambiance chaleureuse. Pour les premières photos, c'est ici : http://segobesac.canalblog.com/albums/segonene_royal_a_besancon_12_avril_/index.html

    Posté par Sandrine, 14 avril 2007 à 09:11 | | Répondre
  • mon blog

    J'ai ouvert un blog politique sur http://desirsdavenir86000.over-blog.net/ alors venez le voir et dite ce que vous en penser dans les commentaires pour que je l'ameliore, merci d'avance!!!!Pouriez vous mettre un lien vers mon blog s'il vous plait!!!

    Posté par arno, 14 avril 2007 à 18:27 | | Répondre
Nouveau commentaire